Edgar Cortey

CFD-NUMERICS

« CFD-Numerics est un bureau d’ingénierie de 5 personnes, spécialisé en simulation numérique en mécanique des fluides, transferts thermiques et combustion. » explique Edgar Cortey, Business Developpement Manager chez CFD-Numerics.

« Nous investissons annuelle ment jusqu’à 20% de notre CA en R&D, avec pour résultat la solution innovante SmartOptim® pour l’aide à la conception dans le domaine de la mécanique des fluides. Nos marchés sont l’aéronautique et l’automobile, mais aussi la sidérurgie, le médical, la chimie, la pharmacie ; nos clients sont aussi bien des grands groupes que des PME et des start-up.

Adhérent du pôle AXELERA depuis 2010, CFD-Numerics s’est installé en 2013 sur la plateforme Axel’One PPI à Solaize, ce qui nous a permis notamment de bénéficier d’équipements de pointe comme le supercalculateur d’IFP Energies Nouvelles, et de développer des relations commerciales avec ce dernier.

Suite à un brokerage event du programme de partenariat public-privé européen SPIRE (Sustainable Process Industry through Ressources and efficiency Energy) auquel a participé le pôle AXELERA en juin 2016, ce dernier nous a mis en contact avec le groupe ArcelorMittal, porteur d’un projet européen en cours de montage et à la recherche d’une compétence en simulation numérique, avec une application en électrolyse. ArcelorMittal s’est montré très intéressé par nos compétences et l’expérience que nous avons développée dans ce domaine avec le groupe Rio Tinto, et nous avons rejoint le consortium du projet ΣIDERWIN à l’automne 2016.

Financé en juillet 2017 par l’Union européenne avec un budget global de 6 M€ et démarré en octobre 2017 pour une durée de 5 ans, le projet ΣIDERWIN réunit 12 partenaires européens et vise à développer, construire et éprouver une technologie de rupture pour remplacer les techniques standard de production de fer, en s’appuyant sur un nouveau procédé d’électrolyse qui n’émet directement aucun gaz à effet de serre. CFD-Numerics sera impliqué dans l’ingénierie de développement de la cellule en mettant en œuvre des simulations numériques 3D (CFD) pour aider à la conception d’un prototype pilote de niveau TRL6 le plus efficace possible. 

Cette participation à ce projet européen représente pour CFD-Numerics une ressource allouée de 1 à 1,5 ETP sur une durée de 3 ans. Elle va permettre à notre entreprise de monter encore en compétences et d’étoffer son expertise dans un domaine industriel à fort enjeu écologique et économique. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Les membres du consortium du projet européen ΣIDERWIN