27/02/2020
Networking Chimie & mat. biosourcés

Retour sur le Networking AXELERA « Chimie & Matériaux Biosourcés »

Le mardi 11 février dernier, près de 50 personnes y ont participé dans les locaux de Grenoble-Alpes Métropole à Grenoble.

Cet événement avait un double objectif : favoriser les échanges et les rencontres entre les adhérents actifs sur cette thématique et mettre en visibilité des projets de R&D labellisés par le pôle

DÉROULÉ DE LA JOURNÉE 

 

Cet événement s’est articulé autour de plusieurs temps forts :

Une présentation globale des activités de l’Association Chimie Du Végétal (ACDV)

L’ACDV a pour mission de soutenir et d’accélérer le développement industriel de la chimie du végétal, de valoriser ses atouts et de faire croître sa notoriété. Elle rassemble, à date, 54 adhérents invités à contribuer aux 4 groupes de travail (GT) de l’association :

  • Durabilité,
  • RIVE (règlementation),
  • Marchés Aval
  • le 1er GT communication.

    Mariane Flamary, la déléguée générale, a rappelé quelques chiffres clés de la filière en France et en Europe soulignant ses atouts et son potentiel de croissance et a fait un point sur le pacte productif 2025 annoncé par le président de la République en avril 2019 pour relancer le système productif français. Dans le cadre de cette démarche, la chimie du végétal & les bioproductions ont été identifiées comme secteur clé et une cinquantaine de projets industrialisables en 2025 pour un montant global de 1,4 milliards d’euros ont été remontés à la DGE par l’ACDV avec le soutien de pôles AXELERA et IAR.
    Reste à voir si l’Etat retiendra l’idée de lancer un grand défi pour développer les biotechnologies industrielles, notamment la catalyse enzymatique et la biologie de synthèse.

 

Des sessions de présentations d’adhérents

AXELERA a identifié près de 80 adhérents actifs de la filière chimie & matériaux biosourcés (dont 75% sont des entreprises) avec des compétences centrées sur la production de matières premières, le bioraffinage, la chimie de synthèse et de formulation, les biotechnologies, l’ingénierie des procédés et l’analyse au sens large (chimiques, ACV, tox-écotox…)

21 adhérents ont ensuite pris la parole pour présenter en 5 minutes leurs solutions, leurs services, leurs projets et leurs besoins en termes de partenariats :

  • Alganelle,
  • Arkema,
  • Axel’One,
  • BGene Genetics,
  • Blanchon,
  • le CEA de Grenoble,
  • Celsius,
  • le CTP,
  • le CERMAV,
  • Equitox,
  • Eranova,
  • FUL SAS,
  • l’ICBMS,
  • le C2MA de l’IMT des Mines d’Ales,
  • le LGP2,
  • Naturamole,
  • Processium,
  • Prosim,
  • Rhizomex,
  • S-Fly 
  • l’ICBMS

 

Une présentation des appels à projets nationaux et européens ouverts susceptibles de cofinancer des projets « Chimie & Matériaux Biosourcés » 

  • R&D Booster (Régional),
  • Transformation des PME par l’innovation (Régional),
  • Innov’R (Régional),
  • les PSPC (Nationaux)
  • le concours d’innovation Vague 5 récemment lancé (National).

    Marie Monestier du CTP a présenté à cette occasion les orientations stratégiques du Partenariat public-privé entre l’union Européenne et le Bio-based Industries Consortium (BIC). Les prochains appels à projets BIC seront lancés le mercredi 15 avril 2020 avec une date limite de soumission fixée au jeudi 3 septembre 2020.
    Les grands thèmes de ces appels sont les suivants :
  • Favoriser l’approvisionnement en biomasse durable pour alimenter les chaînes de valeur existantes et nouvelles
  • Optimiser le traitement efficace des bioraffineries intégrées par la recherche, le développement et innovation
  • Développer des produits biosourcés innovants pour des applications de marché identifiées
  • Ccréer et accélérer l’adoption sur le marché de produits et d’applications biosourcés

 

Des présentations de projets de R&D et de start-up

Les projets de l’ANR :

  • RAFBIOALG porté par IRCELYON et portant sur le raffinage catalytique des bio-huiles obtenues par liquéfaction hydrothermoale de micro-algues
  • CATBIOSE porté par l’Institut Technologique FCBA) qui vise à développer de nouveaux biopolymères basés sur des synthons renouvelables à partir de la désoxygénation catalytique d’hémicelluloses
  • Phénoliq porté par la Fédération Jacques Villermaux. Ce projet dont l’objectif est de produire des composés phénoliques par liquéfaction de la lignine avait déjà fait l’objet d’une présentation lors d’un journée technique organisée par le pôle sur les aromatiques biosourcés fin 2018. Il s’agissait, ici, de présenter les avancées du projet et les perspectives envisagées par les partenaires

    Enfin 2 projets de start-up accompagnées par la SATT Linksium ont été présentés :

  • La start-up Funcell issue de travaux de recherche du CERMAV sur la mise au point d’additifs de prétraitement de fibres et de post traitement de papiers carton,
  • La start-up WHN (Wood for Health and Nutrition) issue d’une innovation du LGP2 sur l’utilisation des hémicelluloses du bois comme prébiotiques.

Les présentations des intervenants sont disponibles dans l’espace adhérent du site AXELERA.

Le pôle AXELERA vous conseille et vous accompagne sur vos projets innovants en lien avec la chimie et les matériaux biosourcées.

Prochains événements du pôle en lien avec ce thème :

  • jeudi 2 juillet 2020 : Journée technique sur la valorisation du CO2
  • jeudi 15 octobre 2020 : Journée technique autour de la biocatalyse

Votre contact

Philippe LE THUAUT – philippe.lethuaut@axelera.org