25/01/2018

Retour sur la journée « Enjeux liés aux interfaces fibre/matrice dans les matériaux composites »

Organisée par le collectif régional « Composites Auvergne Rhône-Alpes », la journée « Enjeux liés aux interfaces fibre/matrice dans les matériaux composites » du mardi 5 décembre a rassemblé plus de 80 personnes et 30 entreprises différentes dans l’amphithéâtre d’IFP Energies nouvelles de Solaize.

Les 3 sessions thématiques ont permis aux acteurs académiques et industriels d’appréhender les phénomènes mis en jeux au niveau des interfaces et les solutions technologiques pour caractériser et optimiser les transferts de charge fibre/matrice.

  • La 1ère session a dressé un panorama des fibres pouvant être utilisées dans la fabrication des matériaux composites en pointant les spécificités différenciantes en termes de propriétés et d’adhésion. Des solutions innovantes pour améliorer les interfaces ont également été présentées comme le procédé de chromatogénie pour traiter les surfaces des matériaux lignocellulosiques (CTP) et l’utilisation de nanocelluloses fonctionnalisées (LGP2).
  • La 2ème session a permis de comprendre l’importance de l’étape de moulinage dans la préparation des fibres de renforts et comment le fait de tordre et/ou d’assembler un ou plusieurs fils modifie leurs caractéristiques et donc leur comportement d’adhésion avec des matrices polymères. La présentation de Michelman a montré la diversité, la spécificité et la complexité des principales solutions d’ensimages existantes, les différents types de réaction chimiques mis en jeu et les contraintes liées aux procédés de mis en œuvre.
  • Enfin, les intervenants de la 3ème partie ont passé en revue les différentes techniques utilisables pour caractériser les interfaces à différentes échelles en mettant en avant quelques techniques spécifiques comme l’émission acoustique (INSA Lyon), le système Fimabond (Textechno) ou la microtomographie à rayons X synchrotron (Novitom).

La table ronde de fin de journée a permis d’identifier quelques-unes des problématiques et des besoins des industriels fabricants de matériaux composites. Les problématiques portent notamment sur le manque d’expertise interne en analyse de surface et caractérisation des matériaux rendant complexe pour les entreprises le choix des techniques à privilégier et l’interprétation des résultats. Les besoins portent quant à eux sur des résines polymères plus fluides et davantage de solutions d’ensimages « sur mesure » adaptées aux matières premières et aux procédés des industriels.