01/08/2019

Plant Based Summit 2019 : AXELERA, partenaire de la 5ème édition du Congrès européen de la chimie du végétal, partage son succès

Quelques 400 personnes se sont réunies à Lyon les 22, 23 et 24 mai dernier pour participer à la 5ème édition du Plant Based Summit (PBS), évènement incontournable pour la filière des produits biosourcés, co-organisé par l’Association Chimie Du Végétal (ACDV), le pôle de compétitivité IAR et le groupe InfoPro Digital, en partenariat avec AXELERA.

Au programme, une vingtaine de conférences et plus de 130 orateurs, qui ont présenté des innovations technologiques de procédés et de produits bio-sourcés pour des marchés d’applications aussi divers que les cosmétiques et les soins personnels, les emballages, les plastiques, les peintures, la construction et le bâtiment, la détergence, le textile….

AXELERA, en tant que partenaire, a participé activement à l’excellence de cet événement en contribuant notamment à l’élaboration du programme qui comptait :

  • 18 intervenants industriels adhérents : ADISSEO, ALGANELLE, ARKEMA, BASF, BLANCHON, BREYNER, CARBIOS, ECOAT, ERANOVA, INOVERTIS, LACTIPS, PROCESSIUM, PROSIM, RHEONIS, RHIZOMEX, SEPPIC, SOLVAY, TOTAL
  • 5 intervenants académiques adhérents : CTP, IPC, FCBA, ICBMS, Carnot Balard CIRIMAT

Le pôle a également permis l’organisation de visite de sites remarquables sur Grenoble (visite des équipements et des pilotes industriels des partenaires du Carnot PolyNat expert en écoconception de matériaux biosourcés performants et innovants) et sur Clermont-Ferrand (visite des sites industriels de MICHELIN, METABOLIC Explorer et BIOVITIS).

Ajoutons à cela la mobilisation de l’Institut de Chimie de Lyon qui, au cours d’un worshop réunissant plus de 100 participants, a pu présenter les compétences et les savoir-faire de ses laboratoires de recherche (IRCELYON, IMP, ICBMS, LGPC, LC-ENS et LCME…) dans le domaine de la chimie biosourcée. Les présentations de ce workshop sont disponibles sur l’extranet dl’espace adhérent du pôle

Focus sur les 3 start-up du pôle ayant pitché sur PBS : ALGANELLE, ERANOVA et RHIZOMEX

ALGANELLE

« Alganelle est une start-up innovante de biotechnologies des micro-algues, spécialisée dans le développement et la production de molécules propriétaires à haute valeur ajoutée à partir de micro-algues optimisées par biologie synthétique et utilisées comme usines cellulaires photosynthétiques. Ces composés (protéines recombinantes et métabolites) sont destinés aux marchés cosmétiques, pharmaceutiques, du biomédical, et des matériaux. En parallèle, notre offre CRO permet à nos clients industriels non seulement de bénéficier de notre expertise en biologie synthétique des micro-algues mais aussi d’évaluer la production à façon de leurs molécules d’intérêt (protéines recombinantes, métabolites, synthons,…), via notre plateforme microalgue, alternative et à fort potentiel » – Ghislaine Tissot-Lécuelle, fondatrice d’ALGANELLE.

 

ERANOVA

« Eranova développe un projet industriel pour le développement de polymères biosources utilisant une biomasse de rupture les algues vertes d’échouages. Orienté vers le domaine de l’emballage la société développe des produits compostables, biodégradables ou réutilisables sur un site en cours de création base sur le grand port de Marseille. Le projet s’intègre dans le concept d’économie bleue qui vise a débloquer les ressources marines non ou peu valorisé. Le projet a été labellisé PIA ADEME » – Philippe Michon, co-fondateur d’ERANOVA.

 

RHIZOMEX

« Rhizomex jeune entreprise innovante actrice de l’économie circulaire s’est fixée comme ambition de trouver une solution de gestion astucieuse des plantes invasives telles que la Renouée du Japon qui permette à la fois de réduire le coût d’éradication et de créer de la valeur en extrayant un anti-oxydant naturel très recherché dans le monde cosmétique et nutraceutique, le Resveratrol. Dans ce contexte la société a mis au point un protocole de traitement des matériaux contaminés par la renouée du Japon, basé sur le tri des matériaux excavés afin de permettre leur réutilisation. Parallèlement, elle exploitera un procédé d’éco-extraction issu de la recherche académique pour produire et purifier l’ingrédient ciblé. » – Luc Jager, fondateur de RHIZOMEX.