BIOCATAROM

Développement de procédés industriels de production de molécules à caractère aromatique par voie biocatalytique

APPEL A PROJETS

  • Appel à projets FUI 21

PORTEUR & PARTENAIRES

  • Porteur : Naturamole (PME)
  • Autres partenaires : BGene Genetics (PME), Toulouse Biotechnology Institut (TBI), l’Institut des Sciences Moléculaires de Marseille (iSm2)

BUDGET & AIDE PUBLIQUE

  • Budget global: 2 0580 000 €
  • Aide: 1 169 000 €

DURÉE DU PROJET

  • 52 mois

CONTEXTE

Afin de répondre aux défis de la préservation du climat et de la biodiversité, la chimie verte constitue un axe stratégique majeur pour l’industrie française du futur. Le développement de procédés de biocatalyse (catalyse enzymatique ou fermentation microbiologique) couplé à l’utilisation de matières premières biosourcées locales, sont les principaux leviers d’amélioration des chaines de valeur, vers un modèle à la fois plus résilient, moins énergivores et plus écologiques. Toutefois, malgré les avancées récentes, les réactions biocatalysées peinent encore à atteindre les critères de robustesse, de productivité et de rentabilité qu’exige leur déploiement industriel à grande échelle. Ce projet se présente donc comme un véritable démonstrateur du potentiel des bioprocédés, illustré à travers la production de 4 molécules d’intérêt labellisées naturelles ou bio.

DÉFIS

  • Cribler, sélectionner et optimiser les enzymes et souches (bactérie, champignon, levure, etc.) de production pour chaque molécule
  • Développer des voies de biosynthèse et les procédés de production permettant d’obtenir des niveaux de productivité élevés et des prix compétitifs pour des applications industrielles en agroalimentaire, cosmétique & parfumerie
  • Crédibiliser la biocatalyse comme une alternative efficace et compétitive face aux procédés de chimie de synthèse à base de substrats d’origine fossiles.

MARCHES VISES

  • ingrédients naturels pour des applications arômes, parfums et cosmétiques

Premiers RÉSULTATS DU PROJET

  • Voie de biosynthèse de 6-pentyl-α-pyrone par un champignon filamenteux sauvage en cours de caractérisation. Intensification du procédé pour augmenter la productivité. Les premiers échantillons seront disponibles en 2020 pour cette molécule qui n’existe pas actuellement en label « naturel » sur le marché et qui pourra, à termes, être proposée en label « bio » ;
  • Criblage en cours pour identifier les candidats enzymatiques les plus pertinents capables de synthétiser la C10 massoia lactone et la delta-decalactone, deux lactones aujourd’hui issues de l’extraction destructrice d’arbres issus des forêts primaires de Papouasie Nouvelle-Guinée en danger ;
  • Criblage, caractérisation et sélection de 4 enzymes pour la production du cis-3-hexènol. Ingénierie métabolique en cours d’une souche capable de produire ces enzymes in vivo.

 

Bioréacteur installé chez NATURAMOLE

Ingénierie métabolique et génétique de souches de bioproduction réalisée au sein de BGene Genetics

PERSPECTIVES

  • Développement de nouvelles technologies et enzymes pouvant être utilisés pour d’autres transformations de molécules d’intérêt ;
  • Mise sur le marché des 4 molécules produites pour la première fois à l’échelle industrielle par des procédés de chimie verte ;
  • Positionnement de BGene et Naturamole en experts du développement de bioprocédés industriels et production de molécule par biocatalyse.

CONTACT

GUILLAUME LEPAGE, PhD – Research & Development Engineer, NATURAMOLE: guillaume.lepage@naturamole.com

Projet labellisé par AXELERA et co-labellisé par le pôle Cosmetic Valley