30/06/2020

GESIPOL : 2 projets financés et 1 sur liste d’attente – Zoom sur le projet Tripode

L’ Appel à projet de recherche GESIPOL lancé par l’ADEME, porte sur la lutte contre les pollutions industrielles, la dégradation des milieux (sols, eaux souterraines, biosphère), la valorisation des ressources foncières constituées par les sites et sols pollués. Cet appel à projets s’adresse aux organismes de recherche (publics ou privés), aux entreprises et bureaux d’études intervenant dans le domaine des sites pollués, aux maîtres d’ouvrage et aux collectivités. Dans le cadre de cet appel, 2 projets portés par les membres du pôle AXELERA ont été financés et 1 est encore sur liste d’attente. Zoom sur le projet Tripode porté par Tesora, Ineris et EPF Nord-Pas de Calais.

But du projet Tripode : Améliorer puis démocratiser l’utilisation de la norme d’évaluation du risque pour les écosystèmes Triade

Partenaires du projets 

  • Ineris,
  • Tesora,
  • EPF Nord-Pas de Calais

 

Objectifs du projet 

Le projet Tripode (TRIADE, transférabilité de la norme, sols Pollués et évaluation des risques pour les Ecosystèmes) doit fournir aux acteurs des sites et sols pollués un outil opérationnel d’évaluation du risque pour les écosystèmes (ERE). En améliorant la méthode décrite dans la norme Triade et en la rendant plus opérationnelle, il souhaite dynamiser la revalorisation des friches industrielles.

Contexte et besoins 

Les reconversions des sites à passifs environnementaux se cantonnent souvent à des projets d’habitats, d’entreprises ou d’équipements. Pourtant, il existe des usages alternatifs et certaines friches peuvent trouver une seconde vie à travers des projets de renaturation favorisant la biodiversité. Cependant, les bureaux d’études (BE) et les maîtres d’ouvrage (MOA) sont confrontés à un manque de méthodologie et d’outils pour réaliser les ERE de tels usages.

La méthode Triade

La norme ISO 19204 (approche TRIADE de la qualité du sol) décrit comment caractériser la qualité d’un sol et le risque pour les écosystèmes qu’il représente. Toutefois, la norme, descriptive et complexe est rarement utilisée en France. Elle a été mise en œuvre par l’Ineris dans le cadre du projet Triple (convention ADEME 2016-2018). Il en ressort un besoin d’amélioration et de clarification.

Le projet Tripode

L’Ineris, Tesora et l’EPF Nord-Pas de Calais (NpdC) s’associent autour du projet Tripode pour lever les verrous identifiés et assurer la transférabilité de la méthode aux acteurs des sites et sols pollués (SSP) et de leur remédiation.

Afin de lever les verrous d’ordre méthodologique, la norme Triade sera utilisée sur des parcelles mises à disposition par l’EPF NpdC. Les résultats obtenus serviront à discuter :

  • des mécanismes de calculs et interprétations des indices obtenus
  • de la pertinence des outils et de leur positionnement dans la norme
  • de la plus-value de l’information acquise en passant au niveau de complexité le plus haut.

Sera également évaluée la pertinence de la méthode normalisée pour évaluer l’efficacité d’une méthode de phytomanagement.

Un document technique permettant de sélectionner les outils les plus pertinents pour calculer les divers indices et fournir les clés pour les interpréter sera réalisé

Pour permettre la démocratisation de la norme, elle sera déroulée par le BE Tesora afin :

  • d’identifier les besoins d’un BE ainsi que les points de blocage des décideurs
  • de mettre en œuvre l’approche par un ingénieur ne maîtrisant pas la norme
  • de rendre compte du retour d’expérience

Un guide opérationnel à destination des BE et des MOA sera réalisé. Des fiches synthétiques spécifiques aux outils et aux points clés de la méthode seront finalement produites.

Pour valider les acquis permis par le projet, une dernière évaluation du risque Triade sera réalisée sur un site réel, nécessitant une solution de gestion environnementale.