02/11/2015
Drapeau bresilien

Chimie du végétal : découverte du marché brésilien

Le pôle AXELERA ainsi que 5 de ses adhérents (Processium ; Afyren ; Clextral ; Novasep et Total marketing services) ont pris part à une mission thématique organisée par le pôle IAR sur la Chimie du Végétal, au Brésil, du 21 au 25 septembre 2015.

Productrice mondiale leader pour de nombreuses matières premières agricoles (soja, canne à sucre, maïs,..), l’agriculture brésilienne génère chaque année des millions de tonnes de biomasse (coproduits) encore peu ou non valorisées. 

Un des grands défis de l’industrie de la chimie du végétal est justement d’assurer son approvisionnement en matière première, et donc en biomasse. Le Brésil est donc appelé à devenir un acteur incontournable de la chimie du végétal : le potentiel est immense.

L’ABIQUIM (Association Brésilienne de l’Industrie Chimique) estime qu’en 2020 la chimie verte représentera 10% de l’offre des produits pétrochimiques. On parle par exemple ainsi de 240 M de tonnes de résines thermoplastiques biosourcées.
La production de biomasse devrait augmenter à raison de 200 000 hectares par an soit une hausse de 30 % de la surface plantée.

Le Brésil veut devenir le leader mondial de la bioéconomie d’ici 2020 et a besoin pour y arriver de technologies étrangères : c’est une vraie et formidable opportunité pour les PME françaises innovantes.

 

La prochaine mission « Chimie Verte » se déroulera en Thaïlande en janvier 2016 : les inscriptions sont en cours.