01/12/2015 Zoom projet
illustration SUCROL

Projet SUCROL

Labellisé par le pôle AXELERA, le projet SUCROL a bénéficié d’une subvention de l’ANR, suite à l’appel à projets ANR Chimie Durable – Industrie Innovation (CD2I) 2010. Il a débuté en décembre 2010 et a été clôturé en mars 2014. Sa thématique est la bio-raffinerie ligno-cellulosique pour la production simultanée de cellulose et de pentoses pour la fabrication de tensio-actifs verts.

Enjeux, objectif et partenaires


L’industrie française de la pâte à papier est fortement concurrencée par les unités de production d’Amérique du Sud (Brésil) et d’Asie (Indonésie), qui bénéficient d’un prix de revient extrêmement favorable, principalement en raison du différentiel existant dans le coût de la matière première. Seul un nouveau modèle économique est en mesure d’assurer la pérennité des usines françaises. Ce modèle est celui de la bio-raffinerie papetière dans lequel une valorisation optimale est recherchée pour chacun des constituants du bois.


L’objectif du projet SUCROL était de mettre au point un procédé d’extraction des hémicelluloses des bois feuillus en amont du procédé de cuisson kraft, sous la forme d’un flux de pentoses valorisables chimiquement, sans compromettre la qualité de la cellulose produite.

Partenaires de ce projet 

le papetier Fibre Excellence -St Gaudens, fabricant de la pâte kraft de bois feuillus, SEPPIC, l’un des principaux acteurs dans le développement des APG, et Grenoble INP Pagora (Laboratoire de Génie des Procédés Papetiers, UMR 5518), fortement engagé dans le domaine de la bio-raffinerie papetière et l’un des spécialistes de la chimie des constituants du bois, également coordinateur du projet SUCROL.

Résultats

2 livrables ont été obtenus :

  • La définition des conditions opératoires au laboratoire d’un procédé de pré-hydrolyse du bois de feuillus afin d’en extraire le xylose sous forme monomèrique et oligomérique
  • la démonstration de la faisabilité de la synthèse de tensioactifs non-ioniques (alkylpolyxylosides – APX) à partir des pré-hydrolysats du bois de feuillus


Par ailleurs, le projet SUCROL a généré au niveau international 4 communications (3 orales, 1 poster), et au niveau national 1 article de vulgarisation et la présentation du projet lors de 2 conférences de vulgarisation.


Enfin, un post-doctorant a été embauché sur le projet et une étudiante en thèse a été associée au projet.

Contact 

Christine CHIRAT : Christine.Chirat@pagora.grenoble-inp.fr