10/05/2016
Funlock

FUNLOCK

Découvrez le projet FUNLOCK dans le Zoom projet de mai !

Le projet FUNLOCK vise à identifier de nouvelles enzymes fongiques capables de dégrader la fraction récalcitrante de la biomasse lignocellulosique pour la convertir en biocarburant. Pour atteindre cet objectif, le consortium propose de mettre en place une démarche analytique basée sur l’identification des marqueurs qui guideront la sélection d’enzymes cibles.

Ce projet a débuté en novembre 2013 pour une durée de 48 mois. Il est labellisé par le pôle AXELERA et financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR).

PARTENAIRES :

Le projet FUNLOCK associe 6 partenaires :

  • 3 laboratoires de l’INRA (« BBF : Biodiversité et Biotechnologie Fongiques », « BIA : Biopolymères, Interactions, assemblage » et « FARE : Fractionnement des Agroressources »),
  • le Centre de Recherche sur les Macromolécules Végétales (CERMAV),
  • l’IFP Energies Nouvelles,
  • le laboratoire AFMB Architecture et Fonction des Macromolécules Biologiques.

RÉSULTATS À MI-PARCOURS :

À mi-parcours, le projet a d’ores et déjà permis d’identifier et de caractériser une souche de champignon très performante sur la fraction récalcitrante de la cellulose. Cette souche de basidiomycète, Laetisaria arvalis, sécrète de façon séquentielle des enzymes oxydatives et hydrolytiques.

D’un point de vue méthodologique, un protocole de production d’enzymes fongiques à moyen débit a été établi avec succès. Cette méthode en partie robotisée permettra d’étudier plusieurs dizaines d’enzymes fongiques lignocellulolytiques dans le cadre du projet.

 

FUNLOCK a déjà généré une communication et une publication scientifique dans la revue « Biotechnology for Biofuels ».